Build 2018 – Bots, Intelligence Artificielle et Développement Windows

Les bots et l’intelligence artificielle sont une belle façon d’intégrer la technologie afin d’augmenter l’efficacité d’une entreprise pour son service à la clientèle. Évidemment, il faut recourir à des outils performants pour y arriver. Microsoft mise beaucoup sur la facilité de développement dans ce secteur. Il veut rendre accessible à tous les développeurs le développement de bots. Dans une autre présentation, on nous a présenté les mises à jour d’UWP qui, quant à elle, continue aussi de recevoir des investissements importants. Voyons un peu ce qui en retourne.

Conversational AI – What’s new?

Pour faire suite à la présentation de la veille principalement sur LUIS, cette présentation était davantage orientée sur les bots et sur l’intégration des différentes services cognitifs qui sont nécessaires pour offrir une expérience de chatbot.

Le Bot Framework a été mis à jour considérablement dans la dernière année. Il est constitué de trois piliers :

  1. BotBuilder SDK v4
  2. Azure Bot Service
  3. Bot Emulator

Le SDK permet essentiellement de créer un service Web API REST qui est appelé par un client bot. Il offre également tous les connecteurs facilitant l’intégration des services cognitifs de Microsoft pour rendre les bots intelligent et l’intégration avec les différents canaux comme Teams, Facebook, Slack et autres.

L’ajout important qui a été apporté est de pouvoir définir des middleware. C’est entre autres ce qui facilite la traduction machine en simultanée. Tous les messages peuvent passer dans un middleware de traduction à l’entrée et à la sortie.

Dispatch

IMG_3362

Dans les annonces dignes de mention, on retrouve l’ajout d’un module de répartition pour faciliter l’aiguillage d’une requête vers le bon service cognitif. Cet outil permet de faire un premier appel à une application LUIS pour qu’il aiguille la requête entre les différentes applications LUIS ou QnAMaker que nous aurions configurés. Voici un tutoriel qui permet de le faire.

Par ailleurs, un outil de ligne de commande est aussi fournit. Il permet de configurer l’application Dispatch et aussi de demander un rapport intéressant. Ce dernier indiquera quels énoncés sont susceptibles d’être ambiguës ou lesquels sont dupliqués dans plus d’un modèle de langage (LUIS vs QnAMaker par exemple). Il devient beaucoup plus facile de combiner les différents outils de langage dans un même bot.

Outillage

Un élément qui n’était pas nécessairement évident auparavant était de gérer les modèles de langage comme du code. Le DevOps étant omniprésent, même le développement d’intelligence artificielle suit la parade. Quatre outils ont été ajoutés pour développer les bots en ligne de commande :

  1. MSBot
    Permet de configurer un bot par ligne de commande
  2. LuDown
    Permet d’écrire nos énoncés en MarkDown. On utilise ensuite la ligne de commande pour mettre à jour LUIS côté serveur.
  3. LUIS CLI
    C’est ce qui permet de gérer les modèles LUIS comme du code. On peut exporter ou importer une application LUIS. Très utile dans un « Release pipeline ».
  4. Az Bot
    Pour contrôler les services bots d’Azure par ligne de commande. Bénéficie de la même intégration de gestion d’identité que les autres services Azure.

 IMG_3363

 

Project Conversation Learner (Research)

ProjectConvLearner

La fin de la présentation a été époustouflante. Un chercheur de Microsoft est venu présenté son projet. Il vise à entraîner les modèles de langage naturel de manière plus efficace. En effet, plutôt que de passer par de la saisie massive d’énoncé qui sont ensuite envoyé à LUIS, on utilise l’interface d’un chat bot pour envoyer nos énoncés. Le bot nous répond du mieux qu’il peut et on corrige les mauvaises réponses dans l’interface visuelle directement. Ce module permet aussi de revisiter les discussions passées et de corrigé les mauvais tirs du bot.

Évidemment, on ne sait pas si ce projet verra le jour et encore moins quand, mais on ne peut qu’espérer vu les possibilités impressionnantes qu’il apporterait.

ProjectConvLearnerCorrection

 

Rapidly Construct LOB Applications with UWP and VS 2017

Depuis plusieurs années, Microsoft fait la promotion de sa plateforme UWP (Universal Windows Applications). L’attrait le plus important de cette technologie est de pouvoir faire des applications qui s’exécutent sur de multiples appareils comme des téléphones, des PCs et aussi sur Xbox. Les efforts ont d’abord été mis sur les outils permettant de faciliter le développement pour les marchés de consommation personnelle au détriment des applications d’entreprise. Microsoft veut maintenant s’assurer que sa plateforme UWP devienne le premier choix de développement d’application Windows.  Si on combine cela avec le support de .NET Core dans WPF et WinForms et l’ajout des XAML Islands, on comprend que la voie est toute tracée pour converger vers le UWP.

Pour faire de UWP la meilleure plateforme de développement Windows, il fallait lui faire quelques modifications.

 

Densité

Par défaut, les layouts UWP sont très espacés. Il est donc difficile d’afficher beaucoup d’éléments dans un même écran. Les nouvelles versions de Windows vont densifier les contrôles visuels d’environ 33% par défaut. Pour ceux pour qui ça ne sera pas assez, un dictionnaire de ressources sera aussi mis à disposition pour densifier davantage. On parle ici du mode compacte.

IMG_3352

 

Gestion des thèmes de couleurs

La gestion des ensembles de couleurs est relativement difficile avec XAML. Il faut connaître les noms des différentes ressources à redéfinir et ne pas en oublier. Par ailleurs, il faut faire beaucoup de tâtonnement pour réussir à uniformiser le tout.

Afin de faciliter cette tâche fastidieuse, Microsoft développera un nouvel outil nommé ColorDemo (nom temporaire, ils sont ouverts aux suggestions :)). Cet outil permettra de changer les couleurs facilement dans une application qui affichera la plupart des contrôles visuels en simultané afin de voir le rendu. Une fois que l’on aura le bon résultat, on pourra exporter les configurations en XAML. Suffira alors d’importer le dictionnaire de ressource généré et le tour sera joué.

ColorDemo

 

Contrôles et validations

Pour faire de vraies applications de ligne d’affaires, il manquait quelques contrôles importants qui seront ajoutés:

  1. DataGrid
    Essentiellement celle qui existait en Silverlight. Elle sera en premier disponible via le Windows Community Toolkit et sera intégrée à la plateforme lorsqu’elle atteindra les standards de qualité.
  2. ComboBox éditable
  3. MenuBar et TreeView
    Ceux-ci seront disponibles via la librairie WinUI annoncée plus tôt durant la conférence.

UWP intégrera le support de l’interface INotifyDataErrorInfo qui était apparue en .NET 4.5 pour WPF. C’est réellement l’interface qui donne le plus de flexibilité pour la gestion des validations en XAML. C’est donc un ajout très important pour faire des formulaires de saisie. Par ailleurs, des gabarits (templates) par défaut seront fournis pour les différents contrôles afin d’afficher les messages d’erreur.

 

Ce qui manque…

J’ai été un peu déçu de voir le peu d’évolution autour de XAML Standard. Xamarin n’a publié qu’une librairie « façade » qui sera intégrée éventuellement. Pour le moment, il n’y a pas beaucoup d’avancé dans ce domaine et mon rêve d’avoir un XAML unifié pour le développement mobile et poste de travail m’apparaît peu réaliste à court ou moyen terme.

 

Varia UWP

SI vous ne connaissez pas Windows Template Studio, vous devez absolument regarder cet outil. Il facilite la création de projets en générant beaucoup de code qu’il faudrait autrement faire manuellement. Il supporte le MVVM avec la plupart des frameworks populaires.

L’application Van Arsdel fournit de bons exemples d’utilisation des contrôles UWP et peut servir d’inspiration pour définir votre propre application.

L’expérience de déploiement sera aussi améliorée avec l’arrivée de MSIX.

 

Conclusion

Encore une journée au Build 2018 qui a été bien replie. D’autres présentations de cette journée sont susceptibles de vous intéresser comme celle sur les Dev Spaces pour le développement microservices et Kubernetes. Je vous encourage à vous promener sur le site Channel9 pour y découvrir ce qui pourrait vous intéresser. Amusez-vous!